Top 5 – Activités plein air en région éloignée

with Pas de commentaire

Rien de mieux que les chaudes journées d’été pour sortir de chez soi et profiter du plein air. On s’est dit que ça serait également le moment idéal pour vous faire découvrir des activités dans des régions plus éloignées qu’on connaît un peu moins. C’est pourquoi on se joint aujourd’hui aux Filles du Nord, qui vous présenteront un palmarès de leurs endroits plein air favoris, avec l’aide de leurs ambassadrices. En espérant que cet article saura vous inspirer à partir à l’aventure, cet été, dans notre belle province.


Parc récréoforestier Saint-Mathieu-du-Parc
(Région de la Mauricie)

Texte par Jessica Lévesque

Le parc récréoforestier de Saint-Mathieu-du-Parc est un endroit que j’adore, puisqu’il offre un paysage et une expérience particulière. L’entrée y est gratuite et l’on peut y voir un amphithéâtre dans la nature, ce qui est peu commun. On y trouve aussi des cours d’eau magnifiques et les sentiers se rendent jusqu’en haut de la montagne, ce qui permet d’avoir un point de vue impressionnant sur la forêt. À l’automne, les couleurs y sont incroyables.


Parc national de la Gaspésie
(Région de la Gaspésie)

Texte par Ève Roussy

D’une superficie de 802,2 km², le parc national de la Gaspésie possède plus de 25 sommets culminant à plus de 1 000 mètres. Le mont Jacques-Cartier (deuxième plus haut sommet du Québec) en fait parti et il abrite également un troupeau de caribous. Un endroit où votre soif de randonneurs sera entièrement comblée. Le parc national de la Gaspésie donne accès à un environnement montagnard exceptionnel. Si vous aimez la photographie de paysages comme moi, vous serez au paradis. Même le très grand et célèbre National Geographic place la Gaspésie dans son TOP 20 des plus beaux voyages à faire. Donc, si je comprends bien, on se donne rendez-vous dans le parc pour une randonnée ? Venez, je vous attends ! Je vous le dis, la Gaspésie c’est LA place pour se fabriquer les plus beaux souvenirs et les jambes les plus musclées !


Parc national d’Aiguebelle
(Région de l’Abitibi-Témiscamingue)

Texte par Majorie Lacombe

Le parc national d’Aiguebelle est LE classique de la région. Chaque été, j’y vais faire un tour entre amis. Ma randonnée favorite est celle où l’on traverse le pont suspendu. C’est un sentier d’une longueur de 3 km, donc juste parfait pour une petite excursion d’après-midi. Ça donne un peu le vertige, mais je vous garantis que la vue en vaut vraiment la peine. Pour les plus expérimentés, il y a la piste nommée l’Aventurier qui fait le tour du lac Lahaie pour une randonnée d’environ 5 heures (9,5 km) qui est très bien aussi.

Pour les amateurs de canot/kayak, vous avez l’option de partir naviguer sur les lacs. Je l’ai testé et je suis convaincue que vous allez adorer votre journée. Au milieu de l’escapade, on avait accosté notre canot sur la roche pour aller faire un pique-nique, se dégourdir et plonger dans le lac. Il faisait soleil, le ciel était bleu, c’était parfait. La vue était incroyable puisqu’on pagayait entre deux immenses falaises qui nous donnaient l’impression d’être miniatures parmi l’immensité de la nature.


Via Ferrata au parc National du Fjord-du-Saguenay
(Région du Saguenay–Lac-Saint-Jean)

Texte par Sophie Fortin

OK, je l’avoue, j’ai un peu le vertige et je suis du genre à avoir les jambes molles quand c’est trop « extrême ». Quand mon amie un peu aventurière est venue me visiter au Saguenay–Lac-Saint-Jean, je me suis dit que j’allais l’impressionner avec une petite run de Via Ferrata sur les parois de la Baie-Éternité. C’est une activité combinant la randonnée à l’escalade, dans un parcours de style arbre-en-arbre, mais en remplaçant les arbres par des roches. Trois itinéraires sont offerts et vos capacités physiques, votre agilité et votre habileté à sortir de votre zone de confort seront sollicitées.

Un guide expérimenté accompagne bien sûr le groupe à progresser à son rythme à travers un parcours rempli d’épreuves, mais parsemé de panoramas hors du commun. Croyez-moi, c’est un tout autre point de vue que de voir le Fjord directement à flanc de montagne. Je suis contente d’être allée au-delà de mes propres limites physiques et mentales pour avoir la chance d’admirer un des paysages les plus impressionnants de ma belle région.

Descente de la rivière du Diable en canot
Parc national du Mont-Tremblant (Région des Laurentides)

Texte par Jenève Gervais

La Diable est l’un des petits trésors de la SÉPAQ ! Je pourrais vous parler des Laurentides pendant longtemps, mais je vais me restreindre à la descente de la rivière pour le moment ! Le concept ? On se rend sur place, dans le parc national du Mont-Tremblant, on stationne l’auto et l’on prend un bus qui nous mène jusqu’au lac Chat. Une fois sur place, on s’installe sur le canot, on traverse un petit rapide et l’on débute l’expédition sur la rivière du Diable.

Pourquoi j’adore cet endroit ? Et bien, les paysages sont magnifiques, il y a des plages partout, alors on peut s’arrêter à notre guise ! C’est l’activité parfaite pour toutes les occasions. Ceux qui veulent y aller plus intense, peuvent le faire en 2 h 30, alors que ceux qui veulent relaxer et profiter de la journée en s’arrêtant sur les plages peuvent prévoir une demi-journée ! Ça reste une descente de rivière, donc c’est pas mal moins exigeant. Pas de stress pour ceux qui ne sont pas familiers avec le canot !

Je vous suggère d’apporter des collations et un lunch pour le midi. C’est vraiment génial de s’arrêter pour manger sur une des plages désertes qui longent la rivière. C’est aussi possible de grimper un mur de roche et de faire un cliff jump.

Et voilà ! En espérant vous avoir inspiré un peu pour votre prochain trip dans les Laurentides.


Merci beaucoup à Filles du Nord et à leurs ambassadrices pour leur collaboration. Il y a de belles choses à explorer et à faire dans vos belles régions. On a vraiment hâte de les découvrir.


À propos des Filles du Nord

Filles du Nord ; trois filles de l’Abitibi-Témiscamingue qui désirent rassembler les filles de régions. Elles comptent également parmi elles 8 collaboratrices de l’Abitibi, ainsi que 7 ambassadrices provenant des autres régions éloignées du Québec. Leur mission ? Faire découvrir de nouveaux endroits à ceux qui les suivent et partager leur réalité de tous les jours. Les #hommesdunord sont également les bienvenus.

Site web Filles du Nord  Facebook •   @fillesdunord

error: Content is protected !!