Randonnées dans l’État de Washington

with Pas de commentaire

Texte et photos : Rémy Ogez


À force de voir d’inspirantes photos du Pacific Northwest sur Instagram, l’envie était trop forte pour ne pas aller randonner dans ces magnifiques paysages. Voici une sélection de mes sentiers coups de cœur.


 Maple Pass Loop
Okanogan-Wenatchee National Forest
  • Longueur : 11,3 km
  • Dénivelé : 600 m
  • Niveau : Intermédiaire
  • Durée : 5 h

Maple Pass est un sentier 5 étoiles. Tout le long de cette boucle, on peut contempler de splendides paysages montagnards. D’abord avec Lake Ann, et son cirque glaciaire ; puis au Heather Pass et finalement au Maple Pass. De là, une mer de sommets s’étend dans toutes les directions, dévoilant la beauté de cette chaîne de montagnes au cœur du North Cascades National Park.

Il est possible de faire la boucle dans les deux directions. Dans le sens des aiguilles d’une montre, la partie plus abrupte est au début, alors que les vues sur le sommet Black Peak sont plus impressionnantes en grimpant dans le sens antihoraire.


 Mount Fremont Lookout + First Burroughs
Mount Rainier National Park
  • Longueur : 12,8 km
  • Dénivelé : 250 m
  • Niveau : Intermédiaire
  • Durée : 5 h

Sommet emblématique de la région, le Mount Rainier est un volcan magnétique. Beaucoup d’options s’offrent aux randonneurs dans les différents secteurs du Parc. À Sunrise, se rendre au Mount Fremont est un excellent choix puisqu’on emprunte alors un sentier avec une vue continuelle sur la face nord de Rainier et ses imposants glaciers.

Un détour s’impose ensuite afin de se rapprocher davantage du volcan, en arpentant le sentier abrupt pour la montagne First Burroughs. De là, on a vraiment l’impression de sentir la puissante fragilité de la montagne. Attention à la neige, même en plein été, et la voie libre, il est possible de continuer jusqu’au Third Burroughs.


 Colchuck Lake
Alpine Lakes Wilderness
  • Longueur : 5 km
  • Dénivelé : 700 m
  • Niveau : Intermédiaire
  • Durée : 3-4 h

Le sentier qui mène au Colchuck Lake est assez accessible, ensuite assez abrupt à la fin, et peu intéressant en lui même. Mais soudain, le lac se devine entre les arbres et à ce moment tout prend une dimension différente. L’eau glaciale est d’abord d’un bleu profond à l’ombre, aigue-marine au soleil, tandis qu’à l’autre bout du lac, les deux pics Dragontail et Colchuck contrastent le tout. Impossible de résister à la tentation de se baigner par une journée chaude d’été. Il est également possible de randonner le long du lac pour aller d’une extrémité à une autre.


 Hole-in-the-Wall
Rialto Beach – Olympic National Park
  • Longueur : 6,5 km
  • Dénivelé : 0 m
  • Niveau : Facile
  • Durée : 2 h

La côte sauvage de la péninsule Olympic est très photogénique avec toutes ces formations rocheuses, sculptées par les marrées au fil du temps. La plus remarquable est sûrement Hole-in-the-Wall, et le sentier pour s’y rendre est la plage de Rialto elle-même. Il faut donc planifier cette randonnée à marée basse, pour apprécier étoiles de mer et anémones dans les tide pools, et pour pouvoir passer sous la fameuse arche rocheuse.


 Harry’s Ridge
Mount St. Helens National Volcanic Monument
  • Longueur : 13 km
  • Dénivelé : 300 m
  • Niveau : Intermédiaire
  • Durée : 4-5 h

Le long du sentier poussiéreux, mais fleuri qui mène au Harry’s Ridge, il est possible non seulement de voir l’impressionnant cratère ouvert du Mount St. Helens en continu, mais aussi de voir les vestiges de l’éruption de 1980 qui a littéralement bouleversé le paysage. Sur la crête, le Spirit Lake se découvre ensuite. Un nombre incalculable de troncs arrachés flottent désormais à sa surface. Une randonnée vraiment fascinante.


 Hall of Mosses + Spruce Nature Trail
Hoh Rain Forest – Olympic National Park
  • Longueur : 5 km
  • Dénivelé : 0 m
  • Niveau : Facile
  • Durée : 1-2 h

Impossible lors d’un passage dans le Olympic National Park de ne pas marcher au cœur de la plus grande forêt humide des États-Unis. Situés le long de la Hoh River, deux courts sentiers sont à combiner pour se plonger dans un univers de mousses et d’immenses arbres multicentenaires. En bref, un écrin de vert surprenant dans lequel vous pourrez peut-être observer des wapitis.


Pour en découvrir davantage sur mon voyage dans le Pacific Northwest, rendez-vous sur mon site internet.

À propos de Rémy Ogez

La photographie a toujours eu une place dans la vie de Rémy, rythmant ses passions d’instants figés. Depuis quelques années, c’est en parcourant les sentiers de randonnée qu’il a trouvé un nouveau prétexte, s’il lui en fallait un, pour sortir ses appareils photo, et partager son regard authentique sur le monde. Toujours en quête de voyages, de paysages, d’expériences de plein air, il cherche à s’émerveiller en nature, quelles que soient les perspectives qui s’ouvrent devant ses yeux.

Visitez le site et les comptes réseaux sociaux de Rémy
Site web Rémy Ogez Photographe 
 •  Facebook •   @remyogez •  Vimeo

error: Content is protected !!