Acropole des Draveurs

with Pas de commentaire
AU PARC NATIONAL DES HAUTES-GORGES-DE-LA-RIVIÈRE-MALBAIE

24/07/2017
Région touristique de Charlevoix, QC, Canada.
  • Sentiers: Acropole des Draveurs
  • Élévation max: 1048 m (3438 pi)
  • Dénivellation: 800 m (2624 pi)
  • 11,2 km aller-retour
  • 4 h 30 (2h jusqu’au sommet – 45 min. pauses – 1 h 45 min. descente)
  • Difficulté: Modéré

Pas besoin de vous vendre l’Acropole des Draveurs, vous en avez certainement déjà entendu parler, si vous ne l’avez jamais grimpé. Même si cette randonnée était depuis longtemps sur notre liste, c’était la toute première fois qu’on visitait le parc national des Hautes-Gorges-de-la-rivière-Malbaie. En plus, malgré l’achalandage connu du lieu, nous avons réussi à déjouer la foule et avoir un moment tranquille sur les trois sommets. Quelle belle expérience !

Nous sommes arrivés le dimanche soir pour profiter d’une nuit de camping avant notre ascension du lendemain. C’est alors qu’on a su que seulement les personnes séjournant dans le parc pouvaient circuler en voiture. Pour les autres visiteurs ou randonneurs, un autobus fait des aller-retour constants entre les deux Centre des Découvertes déposant les gens aux différents attraits.

Parmi les terrains du camping le Pin Blanc, on s’est vite rendu compte que le nôtre (#13) était un des mieux situés. Nous étions du côté de la rivière, et contrairement à la plupart, nous étions assez reculés pour avoir un peu d’intimité. On s’est donc réveillés assez tôt et nous nous sommes dirigés vers le début du sentier de l’Acropole. Celui-ci se trouve juste de l’autre côté de la route que du Pin Blanc.

Le sentier

La montée est assez soutenue dès les premières centaines de mètres. Toutefois, on croise plusieurs points de vue où l’on peut s’arrêter. On marche sur un sol de sable et l’on doit fréquemment enjamber de grosses roches. Passé la pancarte du 2 km, le sentier descend pendant environ 500 m ce qui permet de récupérer de l’énergie avant la montée finale. Personnellement, j’ai trouvé le sentier plus facile après la petite descente. Juste avant d’arriver en haut, nous avons été très surpris d’apercevoir un porc-épic traverser le chemin. En faisant bien attention de ne pas le déranger, nous avons continué notre route pour finalement rejoindre le premier sommet. Une vue spectaculaire sur la vallée se dessine alors devant vous.

Le sommet

En approchant du bord, on peut également donner un coup d’œil aux immenses falaises juste en dessous. Ce premier sommet se situe à environ 4,7 km du point de départ. Les deux autres sommets se trouvent donc dans le kilomètre suivant puisque la longueur du sentier totalise 5,6 km. Celui-ci se promène sur la crête pour rejoindre le pic #2 et le # 3 et l’on peut alors apercevoir les nombreux points d’intérêts comme la rivière, le Centre des Découvertes et le barrage, mais sous différents angles. J’ai particulièrement apprécié la vue sur les parois de roches, à partir du deuxième sommet. Elles sont impressionnantes et il ne faut pas avoir le vertige pour les observer de ci-haut.

En redescendant, les gens se sont multipliés par dizaines. On laissait constamment passer les personnes qui montaient. On était donc heureux d’avoir grimpé la montagne plus tôt et d’avoir eu le sommet à nous seul, ou presque.

Après avoir terminé cette rando, nous avons pris l’autobus pour nous rendre au Centre des Découvertes qui se trouve à la fin de la route, à côté du barrage. Seuls les gens qui séjournent au camping de l’Équerre sont autorisés à circuler en voiture jusqu’à ce point. L’autobus passe souvent, il n’y a donc pas de longue attente. Une fois sur place, nous avons traversé le pont juste au-dessus du barrage. Sous les deux petites cabanes qui servent d’entrée et de sortie, on y retrouve de nombreuses informations intéressantes sur la construction du barrage et sur les Draveurs de l’époque. De l’autre côté du pont, nous avons emprunté le Sentier du Belvédère, un court parcours de 400 m aller-retour, qui permet d’observer les sommets qu’on vient de grimper, mais vu d’en bas.

L’Acropole des Draveurs est une magnifique randonnée à faire au moins une fois dans sa vie. Toutefois, pour l’apprécier d’autant plus, je vous suggère fortement d’y aller un jour de semaine et de partir tôt. Encore mieux si vous pouvez séjourner en camping et que vous n’avez pas à attendre la première navette pour quitter le Centre des Découvertes.


Sentiers alternatifs
  • Il n’y a pas de sentiers alternatifs pour rejoindre les sommets de l’Acropole. Toutefois, d’autres sentiers beaucoup plus faciles et beaucoup moins populaires sont disponibles à travers le parc. 


Conseils et infos pratiques
  • Prévoyez des frais d’entrée comme dans tous les autres parcs de la SÉPAQ.
  • Pour plus d’informations, visitez le site web de la SÉPAQ.

À proximité

error: Content is protected !!